Portail



FAQRechercherMembresGroupesKeeper-Minecraft Index du ForumS’enregistrerConnexion

La nation horizienne! [Faction disparue]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Keeper-Minecraft Index du Forum -> Keeper -> RP et recrutement des clans/factions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LLindirElensar
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 00:17 (2013)    Sujet du message: La nation horizienne! [Faction disparue] Répondre en citant

Voilà Bonjour je me présente, je me nomme Llindir Elensar (mon surnom dans la vraie vie c’est Horace), je suis arrivé sur Keeper il y a une paire de semaines avec plusieurs de mes compagnons. Nous avions dans l’idée de rejouer à Minecraft au sein d’un serveur rp/pvp par ennui, par nostalgie et aussi par désir de changement (la construction c’est bien marrant mais faire des projets sur des petits serveurs qui ferment une semaine plus tard sans pouvoir garder une trace de sa création, c’est frustrant à force).

Mes compagnons et moi faisions partie au sein de Dawn of the Octopus de la ville d’Horizon, qui dura un peu plus d’un an (en gros jusqu’à la fermeture du serveur). Notre faction était l’une des plus vieilles et ayant la plus grande longévité, mais aussi l’une des plus belles villes que Doto ait eue. Il a fallu des mois de travail et de récoltes pour pouvoir créer Horizon, le tout interrompu par les conflits, les agressions et les changements de règles qui nous obligeaient à constamment réfléchir à l’adaptation de nos défenses tout en respectant les consignes imposées et à préserver l’architecture globale de notre ville.

C’est dans la même optique que nous désirerons retenter l’expérience sur Keeper (construire au fur et à mesure en survival) et qu’afin de coller le plus possible à l’idée du serveur nous avons rédigé un texte retraçant l’histoire de notre cité. A cela s’ajoute une mythologie ainsi que nos différents role-plays (cfr. nos candidatures respectives). Malheureusement nous devons encore décider du nom que portera la ville qui hébergera la faction horizienne.

J’espère que vous apprécierez la lecture de notre texte (c’est un peu une première pour nous) et que votre avis ne saurait être que favorable à la création de notre faction.



Histoire du peuple Horizien


Nul ne sait exactement de quelle partie du monde proviennent exactement les Horiziens, les rares écrits qu’ils emmenèrent disparurent, victimes des aléas du temps et des événements qui secouèrent la capitale de l’Occident. Les seules particularités que nous gardons de nos ancêtres Horizes n’en sont que les bannières et une volonté d’honneur et d’impartialité dans notre système judiciaire. Mais tout de même, nos érudits ainsi que nos mages ont pu reconstituer des bribes de notre passé. Provenant d’une terre tempérée située au-delà des Eaux du Couchant, Horize n’était pas une civilisation unie comme nous pourrions le croire. Etat composé de cinq royaumes, gouverné par un Haut-Roi élu lors de l’Assemblée du Sacre, qui se réunissait au décès du souverain. Horizon serait issu de la plus puissante de ces cinq maisonnées, au départ Aigle son emblème se transforma en Phoenix pour montrer le renouveau de notre civilisation suite à son voyage. Quand aux motivations qui poussèrent cette migration. Il est plus que probable qu’elles nous resteront inconnues. Certains émettent l’hypothèse d’une catastrophe, d’autres pensent que cela serait due à une trop grande surpopulation au sein d’Horize, mais la tradition populaire maintient qu’il s’agit tout simplement d’une motivation impérialiste ou colonialiste. Il est vrai que cette théorie du désir de conquête est ce qu’il y a de plus glorifiant vis-à-vis d’Horizon.

Malgré l’incertitude de ces antécédents, l’Histoire dont je vais traiter ici est tout à fait véridique et trouve sa véracité dans d’anciens documents. Disséminés au sein de nombreux livres, tapisseries, cartes et parchemins je vais ici vous conter de façon condensée et résumée la chronologie de la cité d’Horizon, ses heures de gloire et ses temps de crises, sa fondation et sa disparition.

Tout débuta il y a approximativement deux siècles, lorsque débarquèrent en terre d’Octopus, les vaisseaux horizes. Arrivés sur une terre enneigée, les Horizes s’installèrent non loin de la ville de Wissembourg. La misère régnait au sein de la ville, mais rapidement des échanges eurent lieu entre les deux communautés, le commerce se développa, elles se mélangèrent et c’est à partir de ce moment que la population horize devint horizienne. Grâce à cette situation, Wissembourg prospérait, mais bientôt d’autres peuples convoitèrent ses richesses pourtant encore maigres. C’est durant cette période que les Horiziens rencontrèrent pour la première fois deux ennemis mortels : Hizuko et Tollana, qui étaient elles-mêmes rivales et entretenaient une haine féroce l’une pour l’autre. Entre-temps, ayant peu à peu pris les rennes de cette ville, les dirigeants de nos aïeux se rendirent compte qu’il nous fallait trouver de plus riches terres et une localisation plus sûre s’ils souhaitent de nouveau prospérer comme sur nos terres originelles.

Par le biais de rapports faits par des éclaireurs, on découvrit plus au sud un endroit propice à l’établissement d’une nouvelle cité. Guidée par des meneurs énergiques, Horizon ne tarda guère à devenir une ville prometteuse. Pourtant malmenée au départ par l’avidité des grandes puissances de l’époque, la cité résista et gagna ses premières batailles dans ses primes années fatidiques. C’est à ce moment que fut scellée l’Alliance avec les guerriers du Fort de l’Agonie qui bien plus tard se prolongera avec Alméria. C’est ainsi que malgré la chute de son premier allié, la jeune cité se développait, pourtant seule au milieu de la tourmente qui déchirait en ces temps les terres octopiennes. En effet, deux blocs aux idéologies totalement différentes se disputaient la suprématie tant territoriale qu’économique. Suite à la lente chute de la magnifique Ifkar, la sournoise Hizuko et ses alliés luttaient désormais face à la redoutable Tollana et ses vassaux. Mais au plus profond de cette crise Horizon était devenu terre d’asile de nombreux réfugiés fuyant les massacres et les dévastations du conflit et pu s’accorder le soutien amical de la juvénile Bruma. Malheureusement avec la chute de cette dernière, Horizon devint à nouveau seule face aux dangers que recèle Octopus. Bientôt, les villes qui autrefois avaient tant menacé la sauvegarde de notre cité tombèrent et déclinèrent en puissance. Tollana et ses vassaux Sardaukar et Mithrill ainsi qu’Helltana disparurent, donnant naissance à la ville nordienne de Thorstein. Peu après ce fût au tour d’Hizuko et de Helhirian, en résulta Ultan qui à son tour laisse place à Everglade. Ces changements marquèrent à tout jamais un ordre pourtant établi depuis des lustres. Suite aux guerres, beaucoup de cités ne se plus résumaient qu’à de simples forteresses, seule Horizon pouvait encore prétendre au rang de cité à part entière et derrière ses murs étaient nichés nombre de résidences et de commerces. Bâtie sur des fondations fortes et bravant le monde qui l’entourait, rien ne semblait mettre en péril la fière cité, pourtant au plus fort de sa puissance, c’est à l’intérieur de ses propres remparts que naquit des tensions qui manqueront de peu de nous mener à notre propre perte.

Bien vite des rivalités naquirent au sein du pouvoir et bien d’anciennes familles présentes depuis la fondation de la cité étaient mécontentes de la gouvernance. Dès lors un nombre important de citoyens quittèrent la ville et s’allièrent avec les descendants agonautes pour créer la Nouvelle-Agonie qui devint rapidement un état à part entière totalement indépendant d’Horizon sous le nom d’Alméria. Lancées l’une contre l’autre dans une guerre meurtrière et fratricide, les deux cités créèrent d’improbables alliances avec d’autres villes. Bientôt toute deux fourbées par leurs alliés. Horizon et Alméria signèrent un traité et l’Alliance qui autrefois était scellée avec Agonie fut perpétuée. Peu à peu les familles qui avaient quitté Horizon y revinrent, s’ensuivit une période d’épanouissement culturel et artistique. La rivalité guerrière avait laissée place à une toute autre rivalité bien plus bénéfique, les cités se paraient de magnifiques bâtiments et leur resplendissence rendait jalouse la capitale d’Octopus, Poulpie. Auparavant, la capitale avait mis en place l’Inquisition, qui devait surveillée toute ville, peuplade et les persuader par tous les moyens de respecter les lois et la religion d’Octopus. C’est ainsi qu’officiellement fût imposé le culte des dieux octopiens, mais ces divinités belliqueuses et cruelles ne purent jamais détrôner dans le cœur des Horiziens les anciens dieux qui jadis protégeaient la ville. Mais prenant de plus en plus de libertés et bafouant les droits des citoyens, l’Inquisition oeuvrait en toute impunité, multipliant les bourdes et les injustices. Cela ne pouvait plus durer, Horizon devait se faire respecter, plus personne dans la ville ne supportait ces affronts. Alméria tomba et Horizon était de nouveau seule, harcelée par les exigences des inquisiteurs, pourtant au départ choisis parmi des hommes sages, la corruption avait bien vite gagné cet Ordre, quelques gens de valeurs y siégeaient encore mais bon nombre étaient des descendants de l’Hizuko, frustrés de la longévité de notre réussite. Les erreurs s’accumulèrent et le vase déborda, le gouvernement chassa ces parasites de l’Inquisition et réinstaura le culte des Dieux de l’Horize.

Après l’éphémère émergence des Vandales de Nafnlausgereb et la chute soudaine d’Alméria, les ennuis s’enchaînèrent pour notre ville. Malgré le cataclysme qui a complètement rasé Poulpie de la carte, l’Inquisition n’en sortit nullement affaiblie et préparait déjà sa vengeance. Des hordes de barbares sillonnaient nos terres, des mercenaires menaçaient nos frontières et ses peuples. Les guerres et les catastrophes avaient provoqué une chute démographique sans précédent, aussi les ennemis s’allièrent dans le dessein de nous détruire, aidés par l’or de l’Ordre religieux. Et c’est là, après moult batailles, que disparut Horizon, balayée par la haine, le monde avait perdu des savoirs et des connaissances que jamais nous ne pourrons retrouver. Devenus parjures, exilés et bannis de nos propres terres, la revanche sommeille en chacun d’entre nous, l’espoir qu’un jour un grand Chef nous mènera de nouveau à la gloire nous fait vivre. Car tout comme le phœnix nous renaîtrons de nos cendres et resplendiront tel un phare dans la nuit notre civilisation et notre culture !


Le panthéon Horizien



Comme toute civilisation, Horizon dispose elle aussi d'une mythologie. Bien plus vieille que la religion octopienne, cette foi retrouve ses traces bien avant la création de la Doyenne des Cités, lorsque naquit la culture Horize par delà les Eaux du Couchant. Selon les récits anciens, ils existaient déjà à l'époque quelques divinités dont le nombre depuis lors n'a plus évolué. Parmi ces divinités on retrouve, Horize, le dieu originel, créateur de toute vie, celui qui insufflât la vie à toute chose, bonne ou mauvaise, claire ou obscure. Chaque être possède en lui une part d'Horize, sans quoi elle serait morte, cette part peu à peu se transforme en âme de par son expérience accumulée en tant que vivant, pour en définitive quitter son enveloppe charnelle afin d’être à nouveau absorbée par le grand Dieu. C'est de par cette diversité que persiste la puissance divine. On peut en conclure qu'Horize est au strict une divinité mais au sens large serait le monde, la vie.

De cette divinité en émerge cinq autres: Tarranis, Calypso, Abyssinie, Arcané et enfin Rodhèse. Toutes issues d'Horize, la croyance populaire veut que ces divinités soient les fils et filles du grand Dieu, mais comme tout être vivant ils ne sont en fait qu'une partie de ce dernier.
Le tout commença avec l'apparition de Tarranis, dieu-soleil, il a pour royaume les cieux, c'est le relais de la vie à la surface de la terre, la légende raconte qu'il se disputerait le pouvoir du firnament avec son frère Rhodèse, il est de ce fait le dieu du jour et de l'art martial.

Vint ensuite Calypso, déesse de la mer et de l'élément aquatique en général, elle a pour demeure les fonds sous marins, elle est la protectrice des marins et des échoués. Elle est considérée bénéfique mais peut facilement être manipulée par Rodhèse, qui la monte contre les hommes et les autres divinités. Ce n’est que lorsqu’elle se rend compte de la supercherie que s’arrêtent les tempêtes. En vue de ce faire pardonner des autres de sa personnalité impulsive elle procure une grande quantité de nourriture aux mortels humains ou non.

Abyssinie, quant à elle, est la déesse des travaux ingrats, elle esr la protectrice des âmes des défunts et pour représentation l'astre lunaire (portant d'ailleurs son nom). Selon la légende, chaque nuit elle mènerait une lutte sans mercis contre Rhodèse afin de protéger les esprits des défunts et de leur permettre d’accéder au repos éternel.

Puis vint Arcané, dieu de la magie, de l'alchimie et de la sagesse, c'est de lui que découle la magie et les sciences. Il est le patron des médecins, des chirurgiens et des apothicaires.

Et pour finir, Rhodèse, plus communément appelé "fléau des dieux", dévoreur des âmes, usurpateur, qui chaque nuit en l'absence de son frère Tarranis, tente de prendre le pouvoir, en lançant son armée de damnés en quête d'âmes et de vivants. Seule Abyssinie la déesse-lune semble à même de contrer ses plans diaboliques et ainsi protéger le royaume des morts et des vivants. Rhodèse n'est pas à proprement parler une divinité comme les trois précédentes, il représente à lui seul les vices et les maux de l'univers, sorte d'échec du dieu originel, expérience ayant mal tournée durant laquelle Horize perdit toute ambition, orgueil, animosité au profit de l'être maudit. En plus de ces différents maux il serait à l'origine des vents septentrionaux en provenance des Terres d'Hargostin, actuels Territoires de Givre. On peut ajouter que ces derniers temps Rhodèse est associé aux divinités belliqueuses d'Octopus. Montrant ainsi le dédaim que représente cette foi barbare aux yeux des Horiziens.


Suite au retour du culte Horizien et à la destruction des représentations des Idoles de Poulpie, la Doyenne des Cités semblent s'être attiré l'ire de l'Inquisition. Ce qui amènera l’extinction et l’exil de l’une des cultures les plus florissantes du monde d’Octopus.





Merci d'avoir accordé un peu de votre temps et bonne journée à tous!


ps: bien sûr n'hésiter pas à donner votre avis Very Happy ...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Jan - 00:17 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Darkavatars
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 7
Localisation: Chez toi

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 15:42 (2013)    Sujet du message: La nation horizienne! [Faction disparue] Répondre en citant

J'ai moi même vécu l'aventure auprès d'Horizon, l'histoire est très fidèle et très bien raconté ou plutôt écrite par Horace.

Okay
_________________
destruction d'horizon DESTRUCTION D'HORIIIIZON mouahaha


Revenir en haut
Breci
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2011
Messages: 852
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 16:03 (2013)    Sujet du message: La nation horizienne! [Faction disparue] Répondre en citant

Si vous souhaitez créer une faction il serait intéressant de savoir un peu le style que vous souhaitez mettre en place (vis à vis de biomes, architecture, etc) et estimation des membres afin que l'on puisse repérer le projet plus facilement ^^.

L'idée sera étudiée ^^. A qui s'adresse-t-on en cas de besoin d'informations?
_________________
Ancien stratège de Penumbra
Mercenaire du poing enflammé.


Revenir en haut
LLindirElensar
Membres
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 16:19 (2013)    Sujet du message: La nation horizienne! [Faction disparue] Répondre en citant

On ne sait pas trop en quoi ressemblera notre ville, mais au début on aura un fort et on se développera au fur et à mesure, pour à la fin disposer d'une citadelle et de plusieurs lignes de remparts.
Pour l'architecture on la réalisera en fonction du bome (si on trouve une plaine avec des sapins, on utilisera de préférence ce bois là, sauf pour le bouleau, les planches ok mais les buches on prendra du chêne XD). Maintenant quant à notre milieu ce sera plus forêt (tempéré) non loin de la mer plutôt que désert ou neige.

Pour toutes questions, posez les moi, je me chargerai 'être le porte-parole de notre groupe.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:41 (2017)    Sujet du message: La nation horizienne! [Faction disparue]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Keeper-Minecraft Index du Forum -> Keeper -> RP et recrutement des clans/factions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème par esiao, Keeper-Minecraft touts droits réservés 2010-2011