Portail



FAQRechercherMembresGroupesKeeper-Minecraft Index du ForumS’enregistrerConnexion

ma candidature
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Keeper-Minecraft Index du Forum -> Keeper-minecraft -> Candidatures -> Refusées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:03 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Bonjour ou Bonsoir,

je suis un garçon célibataire Shocked de 12 ans du Loiret j'aime l'architecture et la logique bref minecraft presant regulierement le soir et les vacances (a par a l'ascenssion cause: championnat de france de tarot minimes).

Merci,

Ps:mon skype: Gohu45


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:03 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elfikur
Modérateurs forum
Modérateurs forum

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 48
Localisation: Behind you !

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:15 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Bonjour,
Tu ne respecte pas le modèle ci-dessus, comme je suis gentil, je te le link : http://keeper-minecraft.xooit.fr/t1983-Modele-et-conseils-pour-faire-sa-can…
_________________
Tant de haine dans ce monde de cube ...


Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:26 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Hugo ,gohu45 ,1 ans ,mcserv ,les quête ,coolcraft ,architecture et le pvp ,cool ,le RP ,

Revenir en haut
Elfikur
Modérateurs forum
Modérateurs forum

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 48
Localisation: Behind you !

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:29 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

As-tu lu les règles ? Non.
As-tu suivi le modèle ? Non.
As-tu fait des phrases ? Non.
As-tu fait un RolePlay ? Non.

Une fois ces points réglés, je t'invite à me refaire signe.
_________________
Tant de haine dans ce monde de cube ...


Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:34 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Prénom : Hugo
Age : 12
Pseudonyme sur Minecraft : Gohu45
quand jouez vous à Minecraft : 1 ans
Comment avez-vous connu Keeper-Minecraft : Mcserv
Vous êtes sans doute passé sur le serveur avant de candidater ici. Qu'est-ce qui vous a plu? les quetes
avez vous déjà fréquenté d'autres serveurs : Oui,coolcraft
Pourquoi les avez vous quitté : lassant
Qu'est ce que vous aimez dans Minecraft : Tout, surtout l'architecture
que atendez vous du serveur : Rien de spécial une bonne ambiance ce qui est déjà le cas je ne vois pas ce que l'on peut espérer de plus de la par d'un serveur.
Comment vous définiriez vous en tant que joueur : Je ne sais pas, mais je dirais généreux.
Pourquoi avoir choisi Keeper-Minecraft : Car les joueurs de ce serveur son sympas.

J'ai bien pris connaissance des règles du serveur et du forum, je les accepte et consent à les respecter. S'il s'avère que ce n'est pas le cas j'accepterais la sanction appliquée.


Revenir en haut
Elfikur
Modérateurs forum
Modérateurs forum

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 48
Localisation: Behind you !

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:41 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

As-tu fait un RolePlay ? Non.
As-tu lu les règles ? Non.

Une fois ces points réglés, je t'invite à me refaire signe.
_________________
Tant de haine dans ce monde de cube ...


Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:44 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

j'etait entrain de les lire donc maintenant c bon

Revenir en haut
Elfikur
Modérateurs forum
Modérateurs forum

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 48
Localisation: Behind you !

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:46 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

As-tu fait un RolePlay ? Non.
As-tu lu les règles ? Non.

Une fois ces points réglés, je t'invite à me refaire signe.

De plus, le SMS est interdit.
_________________
Tant de haine dans ce monde de cube ...


Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:49 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

ok j'ai fait un RP sur cool craft et voici la preuve pour les regles
Comme tout serveur qui se respecte, ce dernier est soumis à des règles. Voici celles auxquelles vous devrez vous plier pour le bien de la communauté.




Vous n'avez pas pas le droit de faire ces choses horribles qui gâchent le paysage, à la rigueur faites un totem ou encore des petites tours de bois c'est nettement plus joli et aussi efficace.




Les conseils d'un vieux bûcheron à ces apprentis maladroits:
- Pour couper un tronc pensez à le couper un bloc plus haut afin de vous en servir pour atteindre les sommets, vous pouvez aussi poser vos blocs sous vos pieds pour monter (plus pratique avec la dirt)
- Pour repérer les troncs cachés grimpez à la cime de l’arbre et repérez les petites pyramides formées par ceux-ci, si vous creusez au centre vous tomberez sur ces troncs pas si cachés que ça finalement.
Donc plus d'excuses coupez moi ça correctement.




Parce que c'est laid et n'a pas lieu d'être. On évite les îles flottantes en dehors de celles générées naturellement.




Le grief (casser des blocs posés par d'autres joueur afin de s’accaparer leur richesses ou démolir leur bâtisses, la pyromanie et autres joyeusetés) est interdit sur la map de la ville. Il est en revanche autorisé sur la map ressources. Le staff n'écoutera AUCUNE plainte concernant des vols et démolitions sur la map ressources. Vous pouvez construire dessus, mais c'est à vos risques et périls.




Le RP de Keeper-Minecraft est "moyen âge fantastique", donc les maisons en verre, sous l'eau et j'en passe sont très fortement déconseillées, y compris sur la map ressources.




Vous rêvez grand ? Malheureusement qui dit imposant dit visible et donc il faut que ça soit joli. Les projets du type Châteaux, Tours, Arbres Géants, Bateaux, ou tout simplement bâtiments commerciaux plus grands que la norme ... sont à soumettre à un membre du staff avant, quelque soit la map sur laquelle vous construisez. Dans certains cas, nous vous demanderons de produire un RP pour votre bâtiment.




Vous vous sentez le cœur d'un grand bâtisseur ? C'est bien, mais il va falloir demander sur le forum, avec explication du projet et quelques screens de présentation. Le projet de ville sera examiné, validé ou le cas échéant refusé.




Vous voulez fonder un clan ? Pour cela il faut nous montrer que vous êtes sérieux. Il vous faudra présenter un RP convaincant, payer 350 émeraudes à la mairie, être au moins 3 personnes avec quelques semaines d'ancienneté sur le serveur. Plus de détails ici.





Quand nous déciderons de la création des factions, un strict minimum d'une semaine d'ancienneté sur le serveur sera requis pour entrer dans la faction. De plus, vous devrez refaire une candidature.




Pour éviter de se retrouver avec des mines à n'en plus finir sous la map de la ville, celles-ci sont interdites. Tout manquement sera TRÈS FERMEMENT sanctionné (expulsion d'une semaine). En revanche, les mines sont tout à fait autorisées sur la map ressources.




En tant qu'habitant de Keeper vous devrez avoir un métier afin d'espérer gagner de l'argent. Pour l'instant, il y a quatre métiers et chacun n'aura accès qu'à un seul métier. Cette règle sera modifiée ultérieurement. La concurrence est autorisée.
Message caché pour les candidats : mettez "L'union fait la force" à la fin de votre candidature.
Ainsi nous savons que vous avez bien lu les règles du serveur!




Vendez les ressources propres à votre métier et échangez avec les autres joueurs pour obtenir un équipement de qualité. Les crafts sont restreints en fonction des métiers, mais tout le monde peut : 1) se nourrir grâce à la pêche, 2) gagner de l'argent (peu) en revendant les produits de base, 3) acheter des objets.




La base même du jeu, on ne la présente plus, bien entendu ces horribles bestioles n'attendent qu'un chose vous tuer. Les creepers ne font pas de dégâts matériels.



Oui je sais la police n'est plus la même...

Nous sommes sur un serveur RP. Ca rigole pas ici. Alors les skins Joueur du Grenier, Spiderman, Mario, Dark Vador et autres, on oublie.

Spoiler

Le staff se garde toujours la décision finale.




Les règles du PvP : http://keeper-minecraft.xooit.fr/t2101-Le-PvP.htm
_________________


Revenir en haut
Breci
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2011
Messages: 852
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:51 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Un copier coller ne veut pas dire : avoir lu.
_________________
Ancien stratège de Penumbra
Mercenaire du poing enflammé.


Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:53 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

je l'ai est lu 2 fois

Revenir en haut
Elfikur
Modérateurs forum
Modérateurs forum

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 48
Localisation: Behind you !

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:53 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Bien, je suis fier de toi, tu as fait un RP sur CoolCraft, maintenant fais-en un ici !
Tu n'as pas besoin de Copier/Coller le post des règles du PvP, sachant que ce sont les règles du serveur dont il est question, et non pas celle du PvP.
(Encore une fois, dans mon infinie bonté, tiens : http://keeper-minecraft.xooit.fr/t2048-Les-regles-du-serveur.htm  )
_________________
Tant de haine dans ce monde de cube ...


Dernière édition par Elfikur le Jeu 25 Avr - 18:00 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 17:55 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

le lien ne fonctionne pas

Revenir en haut
Arizar
Modérateurs forum
Modérateurs forum

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2011
Messages: 135
Localisation: Bayonne

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 18:36 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Premièrement : utilise le bouton "Editer"
Deuxièmement : "Si" tu as lu les règles, tu les as lu trop vite ou trop en diagonale
Troisièmement : Je n'irai pas lire un Bg d'un personnage sur un autre serveur, si tu es motivé pour nous rejoindre c'est toi qui dois faire l'effort de créer un Bg et non à nous de trouver ceux déjà existant sur d'autre forum...
Quatrièmement : Fais attention à ton orthographe.
Cinquièmement : Fouille le forum pour trouver les informations nécessaires à l'accomplissement d'une vraie présentation.
Sixièmement : Réunis les parrains nécessaires pour ta candidature.

Merci.


Revenir en haut
Gohu45


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 18:41 (2013)    Sujet du message: ma candidature Répondre en citant

Cette histoire se déroule en pleine apogée du Tyran Hökar, maître incontesté de tout Frajya, ou presque[/b]...[/i]


Maül était inquiet. Il marchait seul dans le couloir nu de marbre blanc, ses pas résonnant autour de lui. Il portait sa cotte de maille sur lui, mais avait son casque en main, et son épée pendait à son flanc gauche, rangée dans le fourreau. Son autre main, vide, n’arrêtait pas d’essuyer son crâne chauve et poisseux. Malgré le froid, il transpirait. Son épaisse moustache blanche cachait sa bouche, mais on pouvait deviner son rictus. Le corridor déboucha sur une pièce voûtée, nue elle aussi, mais possédant une porte lambrissée à gonds et un râtelier incrusté dans le mur, où étaient accrochés des rapières, des pièces d’armure et un coutelas. Deux gardes lourdement armés, immobiles, droits, la paume sur leurs armes, gardaient l’espace. On ne voyait que leurs yeux brillants à travers le grillage de leurs heaumes, mais on entendait leurs souffles calmes et lents. Maül passa en les ignorants, la tête haute. Il était général, il n’allait pas se soumettre à deux gardes royaux ! Il poussa d’une main un battant, prit une inspiration puis entra dans la salle du trône.

Hökar l’attendait. Appuyé nonchalamment sur l’accoudoir doré, il fixait le nouvel arrivant, se grattant la barbe. Il était vêtu d’une armure rutilante, et un énorme cimeterre était accroché dans son dos. Sa tête était coiffée d’une couronne sertie de rubis, qui portait plus de légendes que les nymphes elles-mêmes. On disait notamment qu’elle appartenait à un Dieu, et qu’Hökar lui avait arrachée. Il poussa un soupir, presque d’impatience. Son regard flamboyait, clouant sur place son général. Ce dernier regarda aux alentours, et embrassa l’immense pièce. Les hauts murs étaient percés d’une coursive munie d’un balcon, où circulaient des arbalétriers chargés de la protection souveraine. En ce moment, une dizaine d’armes à carreaux étaient pointées vers l’intrus, prévenant toute attaque. Des spadassins en cuir et fer faisaient la ronde, passant toutes les dix minutes devant le trône. A gauche du siège d'or, étaient entassés une multitude de coffres garnis de richesses, et des amphores remplies de diamants. Des outils et armes en diamants jonchaient le sol, et des pièces rutilantes couvraient le sol. Le trésor d’Aeterna. Enfin, une partie. La plupart était enfermée et barricadée.

Maül redoutait toujours son roi, depuis qu’il avait ordonné de torturer un capitaine ayant roté en sa présence. Il le respectait, et n’avait qu’une seule crainte. Lui. Une seule crainte. Il s’agenouilla, un genou posé sur l’étoile au centre de la rosace décorant les dalles. Il posa son casque dans un bruit de ferraille, et attendit. Il triturait son pendentif en forme de pentacle, en patientant qu’Hökar prenne la parole. Un silence de plomb occupa l’atmosphère, puis une voix âpre et dure se fit entendre :
«Ha… Pendant un temps je croyais être l’être le plus redouté de toute la toundra. Qui me résistait ? Qui osait me contredire ou me mentir ? Personne. Durant de longues années j’ai gouverné d’une main de fer, tellement qu’on m’appelle parfois Tyran. J’accepte ce titre, au même honneur que de gouverner cette province glacée. Pendant des ans et des ans, j’ai tué, conquis, soumis, pillé, volé, et dirigé. Mais voilà que mon idéal s’efface. Un paysan est revenu du Sud, en sang et en pleurs. Il dit avoir vu des hommes-loups, munis d’armes de feu et galopant plus vite qu’une flèche. Je suis sceptique. Voilà que je ne dirigerais pas toute la Toundra ? Que je ne dominerais pas tous ces peuples du froid ? Piqué dans ma curiosité, j’ai enquêté. Et j’ai déniché des légendes datant de l’avant. Des légendes misérables et brutales, mais convaincantes. Mes sujets ont peur désormais. Ils se terrent dans l’horreur qu’un loup humain vienne ne les dévorer. Ne dit-on pas aux enfants «mange ta soupe où le grand loup va te manger » ? Ne raconte pas des histoires de pleine lune ? Tout ça est nourri depuis des siècles par un peuple barbare violent et incontrôlable. J’i décidé d’en finir avec cette vermine. Je veux asseoir ma supériorité dans chaque recoin de Frayja. »

Le général avait compris avant qu’il ne l’énonce sa mission. Il devrait nettoyer le Sud.
« Maül, tu m’es fidèle, et tu sais manier la lame. Je veux que tu te munisses des meilleurs hommes du territoire, qu’on les arme, et que vous alliez tuer ce peuple ! Sans exception ! Femmes, enfant, vieillards, tu leurs tranchera tous la gorge. Va dans la salle annexe du complexe de l’armurerie, j’ai réuni la fine fleur des guerriers. Ils ont tous faits leurs preuves, tués, et ils constituent ma garde personnelle. Ils possèdent des armes puissantes, des arbalètes à cadence élevée, des boucliers renforcés, des lances sifflantes… Va, et ne me déçois pas. Tue ces indigènes ou ne revient pas. Car c’est moi qui te tuerais. »
Hökar avait déjà oublié Maül. Il se détourna, puis consulta des cartes. L’entretien était terminé.
Maül était un combattant aguerri, mais aussi un érudit. Cela faisait des décennies qu’il acquerrait de l’expérience, et ses yeux étaient remplis de souvenirs sanglants. Il avait vu des choses horribles, et il ne voulait plus voir des bébés décapités ou des jeunes filles violées. Il ne supportait plus la violence gratuite. Mais son roi lui avait donné un ordre, et il le remplira. Quoi qu’il arrive. Il pressa le pas, et découvris, entassés dans une pièce exiguë, la fameuse phalange de combat. Que des hommes de deux mètres, musclés et forts, aux mines patibulaires et bouches tordues. Une centaine d’hommes prêts à tuer Dieu pour Hökar. Mais pour l’instant, ils se contenteraient des hommes-loups. Il en reconnut certains, qu’il avait commandés en matant la rébellion aeternienne. Une aura brute et sauvage émanait de leurs corps tendus, et ce fut avec une certaine anxiété, mêlée à la passion et à la concentration qu’il dit :
« Messieurs, prêts à vous battre ? »

Le cortège évoluait depuis des heures. A la phalange royale s’ajoutait des centaines de citoyens volontaires ou de prisonniers, entourant les guerriers, et qui devaient s’occuper de toutes les tâches, et de bâtir les avants-centres qui encercleraient le camp lupin. Des carrioles étaient traînées par des bœufs, remplies de planches, d’autres de vivres ou de tentes. La phalange, montée à cheval, l’armure brillant au soleil, restait concentrée, le combat leurs ayant appris une chose : on reste toujours concentrés.
Après une heure, la chute brutale de neige les ralentit. Des monceaux de poudreuse chutaient du ciel, et la nuit accompagnait les flocons. On ordonna l’établissement d’un camp et la pause dodo. Oui, le chef avait un langage assez limité mais il parvenait à se faire comprendre. Après tout, seuls deux mots suffisent : « bobo » et « baston ». On l’appelait Raphi-Giet, mais il préférait l’appellation « Chef ». Giet ordonna donc l’arrêt des troupes et la mise en place des tentes. Il s’orienta avec son équipe sous un pin, pour consulter la carte. Ils virent qu’ils étaient bientôt arrivés, et prédirent leur victoire facile pour l’aube du lendemain.

Tout le monde dormait. Mais deux yeux noirs scintillaient dans la pénombre du bois. Un loup observait ces inconnus dormir sur le territoire arkhan. Il était là depuis voilà une heure, et il avait déjà appelé ses congénères, qui encerclaient la clairière où étaient situées les habitations de toiles. Un hurlement résonna au loin, repris par les sentinelles animales.
Le garde humain, réveillé par ces bruits, sortit de son sommeil léthargique. Des bêtes étaient tapies non loin. Il entendait des grognements, des bruits de pattes, mais tout était noir sous ses yeux. Il entra alors dans la tente de Giet pour signaler la présence ennemie. Des loups. L’attaque se ferait-elle plus tôt que prévue ?
Le carillon de la trompette sonna dans la nuit, déchirant le silence. Le campement se réveilla, et ce fut avec force qu’on criait «Branle-bas de combat ! », « venez mériter votre prime ! ». La phalange s’organisa, toutes lances dehors, et les sous-fifres se munirent d’armure en cuir patiné et de coutelas. Une ombre se détacha de l’univers d’obscurité les entourant. Une bête. Seule. Un loup, les regardant d’un air dubitatif. Que fallait-il faire ?

Alvein se le demandait. Du haut de son royaume céleste, il ne savait que faire. Il connaissait le Tyran, et il devinait l’issue du combat s’il ne faisait rien. Les Arkhans mourront, ses fidèles plutôt, et lui aussi mourrait. Il avait besoin de prières et de sang pour continuer à vivre sous enveloppe divine. Une seule solution. Attaquer tout de suite, profiter de l’effet de surprise, et rayer d’un trait ce groupe. Bon nombre d’Arkhans mourront. Mais Alvein ignora ce détail. Cette nuit serait la nuit, source de victoire… ou de disparition de son peuple. Il invoqua l'esprit de Fürak.
« Fürak, esprit de la colère et du sang, aujourd’hui est un jour tragique. Nos Arkhans sont menacés par les hommes du Nord. Et notre peuple l’ignore. Je les vois, ils sont, en ce moment, en train de s’amasser autour de leur clairière, curieux, naïfs ! Ils observent ces hommes de métal, d’un œil néophyte, leurs loups à leurs côtés, et ils ignorent que demain, ils seront morts ! Fürak, ton devoir est de sauver notre peuple. Insuffle la haine dans l'esprit de ce loup solitaire qui s'est approché d'eux. Qu’il attaque et tue ! Lorsqu'ils auront abattu le loup, mes serviteurs amassés près de ce campement obéiront aux traditions et se lanceront aveuglement dans la mêlée.
Fürak obtempéra. Il n’était pas dans sa mesure de livrer des combats inutiles, mais il comprenait le besoin de victoire. Même si les Arkhans mourraient par centaines. La mort de la phalange était obligatoire. Il hurla puis cibla le loup curieux, seul devant ces monstres armés. Il versa une larme, puis insuffla en cet animal une rage incontrôlable.

Alvein frémit et regarda son peuple se faire déchiqueter pour lui.

Le garde était mort avant de toucher terre. Le loup, face à lui, lui avait arraché la gorge, dans une grande gerbe de sang.
Tout les arbalétriers de la Phalange répliquèrent à l'unisson en criblant la pauvre bête de dizaines de carreaux.
Puis plus rien...Un silence assourdissant se fit, même la neige semblait s'être arrêtée de tomber et le vent de souffler.
Un Arkhan poussa un cri dément, il venait de perdre son loup, il venait de perdre une partie de lui même.

Alors, la forêt s’éventra et libéra des hommes et des loups animés d'une fureur pure, armes à la main, crocs à découvert. Des flèches fusèrent. Des couteaux volèrent. Des corps tombèrent. La bataille avait commencé.
Les citoyens Aeterniens furent les premiers à mourir, bloquant l’accès à l’élite royale. Sous-entraînés, et non motivés par un Dieu, ils moururent rapidement et inutilement. Ils ne savaient pas se battre, ils savaient juste monter des tentes.
La neige était rouge, le ciel écarlate. La phalange hurla, se compressa, et avança. Elle portait des coups rapides et mesurés : chacun de ces mouvements meurtriers tuait une âme. Les loups jappaient, ne parvenant pas à percer le mur de fer. Leurs pelages se trouaient, leurs esprits volaient au royaume des Dieux. Tous les canidés périrent en premier, sans avoir touché un soldat. La phalange avança encore, gênée par les cadavres. Des arbalétriers tiraient des traits, touchant à chaque fois un Arkhan, dont son congénère ne pouvait répliquer avec des pierres, frondes et arcs en bois. Leurs flèches ricochaient sur les boucliers, mais deux mercenaires churent, moins chanceux que les autres. Et les Arkhans n’avaient plus de projectiles. Il fallait passer au corps à corps, épées en pierre contre cimeterres barbelés et aiguisés, peau contre armure, expérience militaire contre colère divine.



Alvein réfléchissait. Au cœur de leur camp fortifié, les Arkhans auraient pu se battre plus équitablement, et non-aveuglés par une colère qui n’était pas la leur. Mais trop tard. Alvein avait choisi cette voie, et les Arkhans l’honoreraient. Tueraient et mourraient pour lui.

Il ne restait qu’une cinquantaine de gardes, mais la terre froide disparaissait sous le corps des Arkhans. Déjà deux tribus entières avaient péries. Soit cinq-cents hommes et loups. Fürak travaillait bien : La nouvelle s'était répandue que des envahisseurs venaient d'abattre un loup. Tous les Arkhans voulaient désormais se battre. Et ils arrivaient en masse pour charcuter, munis cette fois ci de loups vifs.

Les Arkhans attaquaient par vague, produisant un choc terrible contre la phalange. A chaque assaut, ils en mourraient. Mais à chaque assaut, les ennemis maudits s’affaiblissaient. La qualité ne pouvait rien faire face à la quantité. Et la quantité d’Arkhans évoluaient sans cesse, arrivant à son summum lorsque la totalité des tribus déboula dans la clairière. Le combat tournait en faveur des Arkhans, mais ils disparaissaient si vite sous les coups tueurs qu’on ne pouvait pas voir le profit arkhan de cette attaque. Encore une vague. Cette fois ci, ils furent vingt arkhans et loups à périr sur le coup. Il ne restait plus que le contenu d’une tribu, sur neuf au départ. Ils souffraient, mais ils gagnaient.

Le dernier aeternien tomba. Parmi les corps de ses camarades et le peuple arkhan sacrifié. Les survivants partirent vite, laissant sans sépulture leurs amis et familles. La haine les contrôlait toujours, et ils étaient manipulés par Fürak qui les dirigeait vers la tribu principale. La souffrance déchirait les cœurs, et les larmes aveuglaient, mais le combat était terminé.

Alvein jubilait. Il savait que ce choix était en fin de compte obligatoire. Le pari était gagné, il n'y avait aucun survivant Aeternien, aucune bouche pour rapporter le carnage s'étant déroule ici. Si le Tyran en avait eu vent, il aurait cette fois ci envoyé une armée conséquente, rayant ainsi les fidèles d'Alvein de la carte...

Fürak lança un regard réprobateur à Alvein, ce dernier rétorqua d'une voie neutre :

"Ce fut un mal nécessaire Fürak, comprend le bien... Qui oserait s'aventurer ici lorsqu'ils apprendront que tout un détachement a disparu en une journée ? N'oublie jamais que la peur est notre meilleure arme Fürak, et pour l'instant, nous sommes les seuls à la posséder."

Il balaya d’un coup de patte le carnage sous une tempête de neige, créa un tombeau sous-terrain pour ses combattants, puis huma l’air.

"J’adore l’odeur du sang au matin. L’odeur de la victoire.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:38 (2017)    Sujet du message: ma candidature

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Keeper-Minecraft Index du Forum -> Keeper-minecraft -> Candidatures -> Refusées Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème par esiao, Keeper-Minecraft touts droits réservés 2010-2011